Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
Description
Notre activité est différente suivant les moments de la journée, notre corps lui aussi « réagit » de façon variable aux aliments que nous lui proposons. Ce constant est connu depuis plusieurs dizaines d'années de façon scientifique et depuis beaucoup plus longtemps de manière intuitive. Combien de fois ma grand-mère m'a dit de ne pas me goinfrer avant d'aller au lit sinon j'allais passer une mauvaise nuit.

Les scientifiques savent maintenant que l'être humain fabrique ses parois cellulaires le matin, qu'il termine de les construire le midi et qu'en fin d'après-midi, il aura besoin d'un carburant rapide pour compenser sa dépense d'énergie.

Une théorie diététique, développé par le docteur Alain Delabos , préconise la bonne répartition des aliments dans la journée et la consommation de certains d'entre eux à des moments précis. La chrono-nutrition est l'art et la manière de devenir et (ou) de rester mince sans aucun régime en suivant des règles très simples. Elle part des principes de la Chrono-biologie dont elle est l'expression au quotidien. Qu'est ce que la chrono-biologie ? L'organisme humain, sans cesse obligé de se restructurer pour survivre quotidiennement suit, depuis deux millions d'années, un processus réglé comme une horloge, auquel il se conforme de la même façon qu'un ordinateur correctement programmé.

Les scientifiques savent maintenant que l'être humain fabrique ses parois cellulaires le matin, qu'il termine de les construire le midi et qu'en fin d'après-midi, il aura besoin d'un carburant rapide pour compenser la dépense d'énergie de ses organes sans avoir besoin de puiser dans ses réserves. Malheureusement, ce schéma quotidien immuable est souvent - hélas ! - complètement perturbé par la facilité actuelle de manger n'importe quoi, n'importe comment et sous n'importe quelle forme.

Principe
Tout aliment est bénéfique s'il est consommé en respectant l'horloge biologique de notre corps. Pour être en pleine forme (et même perdre du poids) quoi de plus simple que de manger :
- Gras le matin (fromage, œufs, charcuterie, pain)
- Lourd le midi (viande et féculents)
- Sucré l'après-midi (chocolat et gras végétal (noix, noisettes, fruits)
- Léger le soir (poisson, légumes)

Il faudra répartir votre nutrition en partant du principe que la journée normale peut se diviser en quatre périodes, les trois premières comportant un repas obligé, et la quatrième comportant un repas facultatif. Je vous ai dit : gras le matin, lourd le midi, sucré l'après-midi, léger le soir. Il faudra donc apprendre ou réapprendre à :
- faire un petit-déjeuner hautement nutritif afin de bien gérer la première partie de la journée.
- Réaménager le repas du midi pour qu'il prenne le relais quand l'appétit sera revenu et permettre d'aborder la seconde partie de la journée solidement restaurée.
- Ne jamais oublier de goûter pour combattre la fatigue et assurer sereinement la troisième partie de la journée qui pourra très bien clore l'activité de celle-ci.
- Mais si la journée est longue et le goûter insuffisant pour la conclure, apprendre à dîner légèrement afin de ne pas surcharger inutilement l'organisme et risquer de gêner la qualité du sommeil réparateur.

Un petit-déjeuner gras
Chaque matin, l’organisme est le lieu de 3 sécrétions enzymatiques : l’insuline, destinée à accueillir dès le réveil l’apport glucidique nécessaire au travail des organes ; les lipases, destinées à métaboliser les graisses utilisées pour la fabrication des parois cellulaires ; les protéases, destinées à métaboliser les protéines utilisées pour la fabrication des contenus cellulaires.
Au menu : 100 g de fromage + 70 g de pain + 20 g de beurre + boisson chaude sans lait, ni sucre


Un déjeuner dense

A midi sont sécrétées des protéases et des amylases, destinées à mettre en place les protéines cellulaires et à stocker les réserves protéiniques.
Au menu : 250 g de viande OU 250 g de poisson, même en sauce OU 3 ou 4 œufs en omelette, durs, brouillés, mollets… + 1 petit bol chinois de féculents (pâtes, riz, purée, frites…),  même au beurre OU 50 g de pain


Un goûter sucré

En milieu d’après-midi apparaît un pic d’insuline dont l’objectif est d’utiliser des sucres destinés à compenser la fatigue liée au fonctionnement des organes.
Au menu : 30 g de chocolat noir OU 1 petit bol chinois de graines (noix, noisettes, pistaches…) OU 1 petit bol chinois d’olives OU 1 petit bol chinois de fruits secs (raisins, abricots, pruneaux…) OU 2 pommes cuites avec confiture, miel, sirop d’érable… OU 2 grands verres de jus de fruits naturel.


Un dîner léger

Le soir venu, il n’y a presque plus de sécrétions digestives, ce qui ralentit l’assimilation des aliments.
Au menu : poisson maigre ou fruits de mer à volonté OU 120 g de viande blanche, sans sauce + 1 petit bol chinois de légumes, éventuellement en vinaigrette.

source supertoinette chrono nutrition
Chronobiologie alimentaire : le site officiel

Partager cette page

Repost 0
Published by